navigation

L’art douloureux de la démarche 30 mai, 2008

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , trackback

minuteblondeint01.jpg

Se mettre dans la peau d’ une blonde c’est bien mais parfois ça fait mal. Aux hanches par exemple. Quand on a pas l’habitude de tortiller son popotin en roulant du fessier nonchalant, bonjour les crampes…

Toutes les blondes au sex-appeal conscient (et certaines brunes aussi rassurons-nous) ont cette grâce du c*** qui consiste à mettre les pieds l’un devant l’autre, la chute de rein offerte. Mine de rien, cette démarche est on ne peut plus complexe. Mes lombaires en garde un douloureux souvenir.

Jours après jours, tout en promenant le chien je m’entraîne à marcher comme une blonde. J’entends encore madame Suzette du cours de danse classique nous dire « altier le menton ! Jetez les épaules en arrière ! Abaissez-les ! Rentrez le ventre ! Faîtes ressortir votre poitrine ! Cambrez-vous nom d’un chien ! Maintenant… Marchez ! » Et il fallait faire des petits pas chassés en diagonale dans la salle pendant que cette grosse pouffe de Sophie ricanait dans mon dos. Déchirage de tutu, scandale familial, au diable les cours de danse, je marcherais comme je voudrais !!

Mais parfois, une démarche de blonde peut aider. Notamment quand vous devez monter les marches de Cannes au bras d’un obscur journaliste culinaire du New-York Times rencontré plus tôt en soirée, en talon aiguille et robe du soir d’un vert plutôt dégueu, mais bon c’est une robe du soir quand même.  Vous vous retrouvez en bas des marches à 22h et des brouettes, devant un tapis rouge, complètement pétrifiée devant cette horde de journalistes qui vous flashent à tour de bras (ce n’est pas qu’ils vous prennent pour la prochaine Sophie Marceau, non, c’est juste pour vous vendre les photos souvenirs le lendemain à un prix exorbitant), et vas-y chérie ! Un pied devant l’autre, je chaloupe du croupion, je souris de toute mes quenottes, je me rappelle ce que me disait madame Suzette et heureusement que la torture ne dure que 1mn30 top chrono (il ne s’agit pas d’être trop pressé quand on monte l’escalier).

Voilà, avoir la démarche d’une blonde peut vous sauver dans certains cas, mais attention tout de même pour celles qui ne pratiquent pas ce sport tous les jours, je vous recommande un échauffement du bassin avant…

 

Commentaires»

  1. grosse pute tout simplement…

  2. (une blonde sans cervelle)

  3. oui, nat’, c’est vrai, c’est un point de vue…

Laisser un commentaire

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle