navigation

Pot au feu de princesses 12 décembre, 2010

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles , trackback

potaufeu.jpg
La nuit dernière, j’avais une idée géniale de post pour le blog. Ca c’était la nuit dernière. Entre temps, j’ai dormi, j’ai rêvé, fait la grasse matinée, inventé un nouveau meuble, scié, poncé, vissé, regardé l’épisode8 de la saison 3 de Fringe, répondu par la négative à 5 invitations dominicales en prétextant une certaine fatigue (archi faux mais j’ai eu trop de mal à trouver l’EP 8 de la S 3 de Fringe) et… et voilà, la seule chose dont je me souvienne c’est cette idée d’article, absolument géniale, mais le contenu m’a lâchement échappé.

Il faudrait pouvoir inventer un bloc-note directement greffé aux synapses du cerveau afin de pouvoir tout enregistrer, quoique toutes mes pensées ne soient pas bonnes à dire. Comme cette fameuse histoire de princesse aux petits pois, dont la suite pourrait être la « princesse carotte/purée » (pour continuer dans la déclinaison alimentaire), une princesse douceâtre et un peu bof-bof et tout cela finirait en pot au feu de princesses.

Dans la marmite on trouverait la princesse navet (bon celle-là n’est jamais très bonne), la princesse carotte (que je n’aime pas du tout), la princesse pomme de terre (qui tient bien au corps) et la princesse tout en viande (bien en chair quand elle n’est n’est pas filandreuse). N’oublions pas la princesse laurier (celle-là a du piquant mais est nocive à haute dose) et la princesse au thym (qui reste coincée entre les dents).

Il faudrait surveiller ce ragout qui mijoterait à n’en plus finir et pour peu que l’on soit agrippé devant l’EP 8 de la S3 de Fringe, on finirait par oublier tout ce petit monde dans la casserole. La marmite déborderait de partout, éteignant au passage le feu de la gazinière, mais, trop absorbée par l’épisode de Fringe, on ne sentirait pas le gaz et tout d’un coup ça ferait un énorme BOUM ! et on sortirait de là fissa, le chien sous le bras et la tête hirsute en se disant que la cuisine de princesse ce n’est pas du tout notre dada.

Oublions le pot au feu, un bon bain chaud et une coupe de champagne suffira. En somme cet article ne veut absolument rien dire.

Commentaires»

  1. Amusant ce post ! –!
    Malgré tout, je pense qu’il manque deux ingrédients indispensables pour réussir cette recette : la princesse bouillon (qui rendra le plat beaucoup plus digeste et plus moelleux) et surtout la princesse amour…
    Comment réaliser une bonne recette sans amour…
    Mais ces deux oublis, venant de ta part, ne sont pas étonnants puisque je sais que tu détestes le pot-au-feu…
    Au fait, où est passée la princesse poivre et sel ?

  2. On sent le ou la spécialiste culinaire derrière ce commentaire.
    Personnellement j’aime quand il y a beaucoup de poivre pour que ça ait du goût.
    Quant au bouillon, du bouillon de poule bien sûr !

  3. J’ai beaucoup ri!!!Je ne ferai plus de pot au feu sans penser à toutes ces princesses…!…je ne te ferai plus non plus de pot au feu si tu n’aimes vraiment pas ça!!!lol!

Laisser un commentaire

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle