navigation

Le petit chat est mort 17 juillet, 2010

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien,ecrits (quand j'ai de l'inspiration) , 2 commentaires

chat.jpg
Une ombre est passée dans son regard, un quart de seconde pour se reprendre et ressentir. Ce soir le petit chat est mort. Abandonné dans son linceul de sang, seul sur la route. Il manquera peut-être, on n’en sait rien. Il y a juste ce chat sur le bord de la route que je photographie pour me souvenir que nous sommes tous des chats à la merci d’une autoroute.

Ma poitrine a fait boum boum, et moi j’étais juste là, à contempler cette bête morte que je ne connais même pas. Mon coeur tressaute et puis s’en va. Vagabondant comme un auto-stoppeur de chocs en chocs, de croisées en chemins. Transformé en vaste botin mondain, capable de débiter des lignes de codes, adresses et numéros de téléphone pour les filles en mal de jolis refrains.

Et je reste là, à contempler tout ce qu’il y a saisir. Spectacle assourdissant de la vie qui s’élève et des voix qui s’évanouissent en murmures, des bras qui se mélangent et de tous ces désirs.

Ce soir le petit chat est mort et le botin a fait du bon travail. Réunissant quelques âmes éparses au prix de quelques pages arrachées. Numéros de téléphones échangés, bras dessus dessous mélangés. Et de nouvelles histoires qui s’écrivent déjà.

Le botin tourne ses pages et détaille au passage, tous ces mariages, divorces, histoires d’un jour ou pour toujours; oui je glisse mes doigts mouillés sur le bord de mes pages, souris et passe à autre chose.

 

La p’tite question… Les pétales de blé complet ! 22 mars, 2010

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien , 2 commentaires

imgpicture21.png

Cette après-midi je regardais mes pétales de blé complet albran et… Mais comment font-ils les pétales de blé complet ?

Y’a t’il une usine de céréale qui fabrique la pâte, la sèche et après des robots puissants et articulés éclatent la pâte en mille morceaux pour en faire des pétales ?

Sauf que…Mes pétales sentent le calibrage. Regardez, triez et vous verrez que les pétales de céréales ont tous à peu près la même forme… Alors quoi, l’usine à embauché des ouvrières, spécialement chargées de retirer les pétales trop petits ou trop larges ?

Arfff… Que de questions…

De l’utilité d’être fair-play en toute circonstance ? 16 mars, 2010

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien , 3 commentaires

Le fair-play (de l’anglais fair play) est une expression anglaise composée de fair (« clair, franc, honnête, sans tricherie ») et de play (« jeu »), désignant une conduite honnête dans un jeu, puis dans toutes circonstances. Utilisé couramment dans le monde du sport, ce terme recouvre à la fois le respect de l’adversaire, des règles, des décisions de l’arbitre, du public et de l’esprit du jeu, mais aussi la loyauté, la maitrise de soi et la dignité dans la victoire comme dans la défaite.(Cf: Wikipédia)

On peut considérer qu’être fair-play, dans nos sociétés modernes agressives, sans foi ni loi et individualistes, relève de la gageure. Peut-on se considérer soi-même comme fair-play ? Et être fair-play de nos jours n’exprime t-il pas une tendance au masochisme en acceptant consciemment de ne pas répondre aux agressions de nos semblables ?

 

Cas concret : Vous êtes un jeune individu conduisant une jolie petite smart rouge, vous attendez gentiment à un « cédez le passage » quand un véhicule utilitaire se met à klaxonner derrière vous afin de vous dépêcher le train. Vous avancez et roulez à 50 km/h quand le véhicule vous double, vous dépasse et s’arrête pour vous aboyer à la figure que votre smart roule aussi vite qu’un escargot enrhumé.

première option : vous restez calme, dîtes que vous comprenez et attendez que le monsieur se tranquilise et redémarre son véhicule.

deuxième option :  Vous montez vous aussi au créneau, vous mettez à hurler plus fort que lui. Là ça se corse, soit vous lui clouez le bec et il se calme, soit c’est l’escalade et vous en venez aux mains.

troisième option : Après avoir essayé la première option, devant votre calme qu’il prend peut-être pour de l’indifférence, monsieur X s’énerve encore plus. Vous lui dîtes gentiment mais froidement que s’il continue vous devrez employer des méthodes, disons… plus radicales, qu’il n’est pas question qu’il continue de vous agresser ainsi. Monsieur X s’emporte de plus belle. Vous finissez, tout aussi calmement par mettre la marche avant, emboutir l’arrière de son camion qui vous barre la route, faire une marche arrière, prendre à gauche et partir.

Question subsidiaire : Vous feriez quoi à la place du jeune individu ?

La petite phrase… 4 décembre, 2009

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien , 3 commentaires

L’amour c’est comme trouver chaussure à son pied, encore faut-il ne pas chausser trop grand… (Fred Desbordes)

le phénomène addictif vs TWITTER 25 novembre, 2009

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien,Chronique de ma vie bordelaise , ajouter un commentaire

twitterlogo1254908788.png

Qu’est ce que le phénomène addictif ? Prenez-moi par exemple. Enfin pas au sens propre du terme mais imaginez-vous plutôt à ma place, un jour très très tard la nuit, sans un seule cigarette pour calmer mes nerfs à vif suite à la copulation intensive de mes voisins.

Voici un phénomène addictif. Vous n’avez plus rien à fumer, personne avec qui (bippppp) et paf, les conditions sont réunies dans votre environnement pour créer un manque, sévère, intensif, le truc qui va vous rendre marteau !

Heureusement il reste encore twitter. Twitter que personne n’utilise en France, contrairement à notre bon facebook. Twitter le mouvement libérateur de votre mojo orgasmique (on va boire du café ça va calmer). Grâce à twitter, que personne ne lit dans l’hexagone, vous pouvez vous défouler allégrement et en toute impunité dans un anonymat relatif.

Vive le débinage du chef de service qui se rince l’oeil à travers la serrure des toilettes, alléluia twitter et son immédiateté de la vie en temps réel. Un coup de blues, un coup de colère mal placé et paf ! vous voilà, twittant à mort vos maux divers et variés à la face du web. Crac ! en deux coups de cuillères à pot vous devenez addict au twitting.

Vous vous mettez donc à raconter n’importer quoi pourvu que vous mettiez à jour régulièrement votre twitter. Internet où la machine à fabriquer des phénomènes addictifs transformatoires.
 

 

 

Bienvenue sur la compagnie AVIAN FRED AIRLINES 23 novembre, 2009

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien , ajouter un commentaire

falcon90avion.jpg
 

Mesdames, messieurs bonjour,

Tout l’équipage vous remercie d’avoir choisi la compagnie Avian Fred Airlines pour votre voyage. Nous espérons vous conduire à bon port cependant rien n’est moins sûr. L’airbus que notre aimable commandant de bord, mademoiselle Fred, pilote, a quelques difficultés dans les trous d’air.

A cet effet, et pour prévenir tout accident cardiaque facheux, que la compagnie de rembourserait pas de toute manière, des défibrillateurs ont été prévus dans les trousses de secours qui vous ont été remises à votre arrivée. Si vous sentez une douleur fulgurante dans la poitrine, n’appelez pas l’hôtesse, qui ne se déplacera pas de toute façon, consultez le guide en coréen illustré du défibrillateur, posez les électrodes sur votre poitrine et priez pour votre salut.

En cas de turbulences graves, de jolis masques à oxygène tomberont du plafonnier, n’hésitez surtout pas à les porter, on ne sait jamais.
Durant votre vol aucun biscuit, confiserie, boisson rafraîchissante, café, alcool fort, et autres nourritures terrestres ne vous sera remise. Nous vous signalons la présence d’un distributeur de coca à droite de la soute.

La compagnie Avian Fred Airlines et heureuse de vous annoncer que son budget permet de diffuser un superbe film ‘Punch, drunk, love » en sri-lankais sous titré bengali.

Le personnel de bord n’est absolument pas à votre disposition, en grève depuis plusieurs mois maintenant, chaque vol permet aux hôtesses de se jeter en l’air.

Mesdames, messieurs, il fait 17° pour le moment, attachez vos ceintures et préparez-vous pour le vol de votre vie…
 

My ikea’s story avec Birgit – chapitre 2 9 mai, 2008

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien,humeurs et deshumeurs existencielles , ajouter un commentaire

adamsky315.jpg

Hier je finissais sagement le premier tome de la saga Millenium de Stieg Larson (je vous en parlerai prochainement) et j’observais ma sculpturale et très improbable copine suédoise : la bien nommée Birgit !

Et plus je l’observais plus je me disais que Birgit a plus d’un point commun avec mon chien Titus : Ils partagent tous les deux une passion effrénée pour le chocolat sous toutes ses formes et jouent à l’écureuil amnésique. Tandis que Titus adore planquer des bouts de baguettes dans mes oreillers pour oublier juste après, Birgit, ma chère Birgit, dispose un peu partout ses kinder surprise et autres gourmandises chocolatées dans mes placards et, si possible, entre mes fringues (Birgit a, semblet-il, oublié que le chocolat fondait quand il fait chaud…) .

 » Birgit _ Bjuska blankö antnäs da tu smussla bort. (j’apprendrai plus tard qu’elle me signifiait que planquer du chocolat est une manière pour elle de traiter son addiction)

moi _ Mais tout à fait mamour je smussmla bort dans mon bain et où tu veux. et toi tu smussla bort où ? (oui, no dialogue ikea sont un peu décousus, vu que nous ne nous comprenons pas, mais comme disait toujours ma grand-mère : l’essentiel c’est de com-mu-ni-quer).

Birgit _ Drömma tu charmör godis mix.

moi _ Tu m’étonnes John !! »

En fait je ne comprenais rien bien sûr mais Birgit est tellement blonde qu’elle ne s’en rend même pas compte.

Ceci dit ça commence à me fatiguer, je crois que je vais m’acheter un dictionnaire franco-suédois…

 

 

Birgit : la femme de ma vie 15 avril, 2008

Posté par fdesbordes dans : c'est n'importe quoi mais ca fait du bien , ajouter un commentaire

fillesuedoise.jpg

Birgit est grande. Birgit est blonde. Vraiment blonde. Et j’adore ça. Enfin une femme à qui je peux raconter n’importe quoi sans craindre quoi que ce soit. Il faut dire que Birgit souffre d’un double handicap : donc non seulement elle est blonde mais en plus elle est suédoise et ne parle pas un traitre mot de français. Quel délice. Un vrai bonheur. Si je lui dis les pires horreurs avec une voix douce, elle va hocher la tête et me faire un grand sourire. C’est pour ça que j’aime Birgit, elle est comme mon chien. En moins poilue. Quoique… J’ai remarqué que les suédoises n’appréhendaient pas l’épilation de la même manière que les françaises.

J’ai rencontré Birgit à la bibliothèque municipale entre le rayon cuisine et celui pays nordiques (normal). Enfin, je dirai que Birgit est plutôt tombée sur moi, au sens littéral du terme, puisque vêtue d’une simple robe en viscose en plein mois de mars (c’est bien connu les suédoises n’ont pas froid… aux yeux) et debout en équilibre sur l’étagère des romans étrangers, Birgit a dérapé et s’est retrouvée dans mes bras. Pas de bol pour moi, Birgit pèse 80 kg. Depuis j’ai super mal au dos et ça ne passe pas car Birgit pratique les massages thaïlandais avec les pieds…

J’aime Birgit. C’est la femme de ma vie. Une totale incompréhension nous unit. Un vrai bonheur vous dis-je…

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle