navigation

Spéciale dédicace à Mademoiselle 6 mars, 2008

Posté par fdesbordes dans : Mademoiselle , 5 commentaires

mademoiselle.gif

Mois après mois, je découvre que Mademoiselle est un de ces êtres rares et précieux qu’on ne peut pas laisser passer dans sa vie. Mademoiselle ne soupçonne pas combien sa présence dans mon existence est un trésor, un pur moment de bonheur.

Avec Mademoiselle c’est l’accord amical parfait, le « la » magique et vrai.

Elle m’a réconcilié avec un certains nombres de mots qui n’avaient plus de sens pour moi, me montrant des voies que je ne pouvais plus voir. Mademoiselle m’accepte comme je suis et je n’ai plus à me cacher ou à griffer dès que l’on s’approche trop près de ce chat errant déchiré.

Mademoiselle a cette sagesse du coeur qui me manque cruellement, quand pour moi tout se résume à un feux d’artifice de sentiments, elle, ouvre ses bras bienveillants, écoute  et me pousse dans mes derniers retranchements. J’aime qu’elle me bouscule. J’aime qu’elle me retienne de partir en courant au premier coup de vent. J’aime qu’elle me dispense ses « non conseils ».
Oui, mademoiselle est mon alter ego amical, tout aussi libérée, sexuée et pleine de créativité.

Alors Mademoiselle, juste un mot : merci d’être là.

Nouvelles des tranchées sentimentales 19 août, 2007

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,Mademoiselle , 4 commentaires

Sur le front amoureux, c’est la trêve.

Depuis que j’ai adopté l’attitude « don’t worry et keep cool », ma vie sentimentale se résume à lire le supplément HOT du cosmopolitain du mois d’août.

Je ne m’en plains pas, bien au contraire. C’est extrêmement reposant de partager sa vie avec son chien. Un peu limité au niveau des conversations… mais bon, un chien reste un chien.

Du côté de Mademoiselle il y a du changement. A ce propos, je me demandais quel serait ma réaction devant ce moment fatidique. Me sentirais-je trahie ? jalouse ? désespérée ?

En fait, rien de tout ceci. Notre relation amicale évolue et se renforce. Et j’apprécie. On ne fait plus semblant, on s’aime bien pour ce qu’on est en dehors de toute séduction tacite.

Ahhhhhhhh… la séduction. Vaste question. Mais ce sera pour un autre article…

tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler … 19 juin, 2007

Posté par fdesbordes dans : Mademoiselle , 3 commentaires


blondie – I love rock n’ roll


En matière de communication relationnelle je suis tout sauf une pro.

Je dis tout dans le désordre, à n’importe quel moment, et souvent cela n’a ni queue ni tête.

Pourquoi ais-je eu le besoin de dire à Mademoiselle:

 » Oui, je comprends, de toute façon je suis quelqu’un qui se lasse vite. »

Ce à quoi elle a répondu, si je me souviens bien :

 » Pourquoi ? Moi je te lasse ? »

Et alors après, je me suis complètement embrouillée dans ma réponse. Ce que je voulais dire c’est que mon tigre dans le moteur marche à la nouveauté, au renouvellement, aux sursauts, aux surprises et autres petits moments qui pimentent la vie de tous les jours. Mais comme d’habitude, j’ai employé un mot lourd de sens (le verbe lasser) sans le maitriser. C’est tout moi.

Non je ne me lasse pas du tout de mademoiselle, au contraire, notre relation se normalise (sans formalisme) et mute en une relation plus simple teintée d’amitié.

Mais voilà, je sais que je suis archi-nulle en relationnel. Là, voyez-vous je me tape presque la tête contre mon oreiller (je ne suis pas maso quand même) en priant pour qu’elle ne l’ait pas mal pris. Il faudra que je pense à mûrir un peu…

Mademoiselle au téléphone 14 juin, 2007

Posté par fdesbordes dans : Mademoiselle , 1 commentaire

Aujourd’hui coup de fil de Mademoiselle. Pas de bol, mon portable était sur vibreur et moi en train de me lamenter dans un rayon « homme hype », à faire marcher bruyemment mes neurones pour choisir entre le baggy cool et la chemise « piège à meuf », tout ceci pour cause d’anniversaire masculin.

Bref, appel en absence et le répondeur qui me sonne toutes les cinq minutes. De vous à moi, j’adore quand elle m’appelle. Primo parce que c’est suffisemment rare pour que je le note dans mon agenda et deuxio parce que j’adore sa voix au téléphone. Une voix alanguie, contenue dans un souffle et terriblement… Mademoiselle.

Mademoiselle et moi nous nous appelons très rarement. Elle est allergique au téléphone et moi plutôt embarrassée avec cet extension rectangulaire de mon oreille. Nos appels sont donc en général assez comiques. Moi qui regarde mon portable comme si un extraterrestre venait de le faire livrer par fedex et Mademoiselle toute en murmures. Bref, un petit rien qui fait sourire, c’est plutôt sympa.

le tango de Mademoiselle 1 juin, 2007

Posté par fdesbordes dans : Mademoiselle , 3 commentaires

tango.jpgMademoiselle a un tango qui lui trotte dans la tête en ce moment. C’est drôle ça, parce que selon Juan Carlos Copes, danseur et chorégraphe (du film Tango de Carlos Saura entre autre):

« Le tango, c’est un homme et une femme à la recherche l’un de l’autre. C’est la recherche d’un enlacement, d’une façon d’être ensemble; c’est le moment où l’homme sent qu’il est le mâle, et sa compagne une femme, sans idée de machisme. Elle aime être dirigée, il aime conduire. Les problèmes surviendront plus tard, ou non. Lorsque ce moment se produit, il est important d’avoir un dialogue positif et constructif, à égalité.
La musique éveille et tourmente les sens, la danse est l’accouplement de deux personnes sans défense face au monde, et sans pouvoir pour le changer. C’est, je crois, la meilleure définition que l’on puisse donner au tango. »

Cool

Mademoiselle 29 mai, 2007

Posté par fdesbordes dans : Mademoiselle , 3 commentaires

 

mademoiselle.gif

 

Mademoiselle s’est ancrée dans mon paysage social depuis déjà quelques mois. Ma relation avec elle est à la fois pudique, aérienne et hors norme. Pudique parce que nous économisons nos mots et nos maux l’une envers l’autre; aérienne dans ces silences qui rythment nos rapports, silences économes et pudiques encore, silence aérien où le bruit du vent a bien plus de sens que des phrases posées et creuses. Hors norme enfin dans l’effort de ne pas poser de repères fixes, de barrières quotidiennes, de mettre en branle le ronronnement rassurant mais souvent tuant du quotidien.

Alors oui, notre relation est pudique, aérienne et hors norme. Nous sommes deux êtres que nos expériences et notre vécu ont façonné. Nos consciences se débattent et résistent à l’empreinte de l’autre.

Je me garde bien d’émettre des suppositions, des suggestions sur notre futur. Notre futur appartient d’ores et déjà au choix que nous ferons.

Mademoiselle me suggère souvent que l’homme est seul de toute façon, un animal solitaire et fondamentalement incompris, un peu comme dirait le philosophe Alain « Je est un autre ». Mais je ne peux pas me résoudre à cette solitude inhérente, oui l’homme est un animal solitaire mais comme disait Aristote c’est aussi « un animal politique » (zoon politikon) donc un « animal social ».

Alors parfois je brule, je saute partout, je vrombis de mieux connaitre cet « animal social » qu’est Mademoiselle.

Et puis, quand je vois Mademoiselle, il y a toujours ces petites phrases de Barbara dans sa chanson « A chaque fois » qui tapissent mon esprit de mille bulles qui pétillent…

Ode à ma dépanneuse informatique 12 mai, 2007

Posté par fdesbordes dans : Mademoiselle , ajouter un commentaire

Mademoiselle ma dépanneuse informatique… Que serais-je devenue sans vous ? Et que serait devenu Naze, mon cher ordinateur, sans l’intervention express de vos doigts habiles ?

Oui, vous avez redonné de l’éclat à mon disque dur mal en point. Vous avez encouragé ma connexion internet à aller plus vite et plus loin.

Vous êtes ma sauveuse.

Vous qui avez émulé photoshop pour mon linux unbuntu, uploadé joyeusement tout ce qu’il fallait et écrasé tous les mauvais fichiers…

Ah… Mademoiselle la dépanneuse, mademoiselle la bohème, vous me faîtes vivre tout un poème mais vous me rendez heureuse. Merci.

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle