navigation

Toi aussi deviens éditeur ! Mise sur le navet de l’année et ramasse un gros paquet ! 15 novembre, 2010

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , 3 commentaires

index.jpg
Au cas où vous ne le sauriez pas encore et là je ne vous parle pas du scoop de l’année sur le remaniement ministériel qui fait pschiiiit, non je vous parle de LA bombe de noël, qui vous collera une bonne indigestion le 25 au matin en découvrant, sous la sapin, PAF ! le nouveau CD de notre Grégoire national !!! 1 millions d’albums vendus quand même pour son si entêtant et vraiment gonflant « toi+moi »…

Malin, My Major Company met sur orbite son poulain à grands renforts de mass-médias. Malin aussi, My Major company, qui se positionne sur l’édition… Alliance avec l’éditeur de supermarché Bernard Fixot pour créer My Major Company books.

Le principe est simple : vous êtes auteur ? Inscrivez-vous, remplissez votre bio, faîtes lire les premières pages de votre livre à la communauté et attendez. Que les internautes misent sur vous et votre histoire. Si votre cagnotte atteint 20 000 € vous serez édité chez XO Editions. Un petit tour sur le site, mise en marche de la vidéo de présentation et là, de quoi s’étrangler en écoutant monsieur Fixot himself nous lancer un très sérieux :

« un homme qui lit est un homme beaucoup plus heureux qu’un homme, ou qu’une femme qui ne lit pas.  Et bien ils vont lire, ils vont découvrir ce qu’est la littérature et j’espère que ça nous apportera vraiment de nouveaux talents… »

Blurpsss… Là j’ai mon dîner au bord des lèvres.  Sachant que Guillaume Musso, Max gallo, Didier Barbelivien, et même Super Président Nico Sarko font tous partie de la team des éditions XO (dirigé par monsieur Fixot) j’ai peur…

En exclusivité je vous donne la recette pour vous faire éditer avec My Major Company Books chez XO :

1° – LE PITCH – Ecrire une histoire avec plein mais alors, tout plein de rebondissements du genre un thriller par trop compliqué à comprendre, un roman au titre abscon « ne cherche pas à savoir » d’Erik Wietzel (et bien écoute Erik, c’est clair, je ne vais pas chercher à savoir), une bonne grosse comédie romantique sirupeuse à souhait ou bien encore le pseudo-roman-historique-de-cape-et-d’épée-qui-fleure-bon-l’exotisme-pour-les-ménagères-de-moins-de-cinquante-ans.

2° -  LE STORYTELLING – Ce qui importe c’est votre bio. Sortez du lot !! Plus vous serez accidenté, maltraité, déglingué, névrosé, et plus vous serez bankable comme disent les américains. En un mot, si vous êtes comme monsieur et madame Tout-le-monde, impossible de vous éditer car vous n’êtes pas intéressant… Faîtes sortir les cadavres des placards familiaux afin de faire appel à la compassion profonde des lecteurs et pourquoi pas vous livrer ensuite à une séance de divan télégénique avec Sophie Davant sur France 2 en début d’aprèm (« j’ai survécu à mon enfance et je suis auteur »).

Cette alliance d’un mauvais goût à faire pâlir Sarah Pallin, illustre bien ce qu’est devenue une partie de la culture aujourd’hui : un consumerisme de masse pour un appauvrissement intellectuel. Hop pardon monsieur Fixot, avec vous on découvre la littérature…

 

Monsieur le directeur 4 octobre, 2010

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , ajouter un commentaire

tespastouteseule.jpg

Monsieur le directeur,

 

C’est avec une profonde lassitude que je me décide à vous adresser ce courrier recommandé. Il semblerait que vos services aient, encore une fois, commis une erreur sur mon dossier. Dois-je vous rappeler que vous m’avez déjà désinscrite d’office il y a moins de trois mois par erreur, me demandant par la même occasion de rembourser une somme grotesque et que pour me réinscrire, il a fallu que j’attende patiemment 44 jours ?? 44 jours, monsieur le directeur, on peut considérer que c’est un délai pour le moins… inacceptable…

Ma patience a atteint ses limites ce matin, monsieur le directeur, quand j’ai pu constater les incohérences des documents que vous m’adressez, avec quelle légèreté vous traitez mon dossier.

Dans le courrier du 22 septembre, vous me signalez que je serai indemnisée à partir du 23 août.

Quand je reçois le détail du versement le 29 septembre, je m’aperçois que pour la période du mois d’août 2010, vous relevez bien 9 jours de travail, 7 jours de carences obligatoires et 7 jours au titre des congés et autres indemnités de départ, mais, à partir du 9 août. Chez pôle-emploi, le mois d’août commence le 9 ?

Alors récapitulons ensemble, si vous le voulez bien:

J’ai bien travaillé du 1er au 9 août, suivi d’une période de carence de 7 jours puis d’une période de carence au titre des indemnités de 7 autres jours, qui, si mes calculs sont exacts, (cependant nul besoin de s’appeler Einstein pour additionner) 9+7+7 = 23. Comme le stipule le premier courrier, mon indemnisation commence bien le 23 août. Vous seriez donc assez aimable de reconsidérer le paiement du mois d’août 2010 en partant du fait que ce mois commence le 1er et non le 9. Vous me devez donc la somme de XXX euros, versée sur mon compte dans les plus brefs délais, à réception de ce courrier.

Je vous adresse ce courrier, monsieur le directeur, puisque c’est vous qui signez chacun des documents qui me sont adressés. Cependant, nous savons vous et moi, que cette signature est électronique et qu’en réalité, vous n’avez aucune idée quant au contenu des documents qui me sont transmis.

J’adresse une copie de ce courrier à votre directrice régionale, madame Dagnicourt-Nissant et je rends public ce courrier sur internet à cette adresse : http://fdesbordes.unblog.fr

 

Cordialement,

XXXX

Panique à la banque !! 13 mars, 2009

Posté par fdesbordes dans : Chronique de ma vie bordelaise,coup de gueule , 2 commentaires

Panique à la banque ! Mon départ du Crédit Machin Chouette (enlever le M de Machin et le remplacer par un I pour les connaisseurs) a semble t-il, provoquer un raffut de tous les diables.

La cause ? Un petit mail de derrière les fagots dont vous pouvez voir l’intégralité ci-dessous et sobrement intitulé « au revoir président ». Au revoir président et présidente, vous êtes les champions toute catégorie de l’anti-management, de la conduite d’objectif par la terreur et autre moyen de pressions divers et variés pour faire régner la loi, Ô combien martiale, de la croissance et du dividende aux actionnaires.

Au C-Machin-C on apprécie les requins et les opportunistes. C’en était trop pour moi, j’ai préféré vite partir avant de sentir pousser mes dents.

A cette occasion, je tiens à remercier tout spécialement, cette banque qui m’a employé mais qui n’a pas voulu me donner ce modeste prêt de 20 000 euro, malgré mes résultats. Ailleurs l’herbe est plus verte et mes 20 000 euros sentent meilleurs, c’est d’ailleurs grâce à eux que j’ai pu partir…

La queue du Mickey revient cependant à la directrice du service du centre d’appel au crédit machin chouette qui a résumé notre activité comme une manière de « rentabiliser les postes ». Et oui, d’abord la machine après l’homme…

Bref, voici texto mon mail (rien de bien méchant en somme) :

Au revoir président,

Telle pourrait être la formule empruntée au Loto, mais je ne me déshabillerais tout de même pas.

Pour tous ceux qui ne le sauraient pas, je pars créer mon propre emploi, la preuve est que, même en temps de crise, tout est possible !

Je garderai comme souvenir de ce passage dans le monde bancaire, un certain nombre de rencontres avec des personnalités rares et attachantes, un groupe où règne fraîcheur et bon esprit (avis à l’équipe entreprise, rien que pour vous j’organiserai des soirées karaoké au café).

Et puis, malheureusement, comme dans beaucoup de sociétés, certains mauvais esprits interims se sont lancés dans une guérilla intestine, reprochant à d’autres de ne pas se faire intégrer alors qu’eux-mêmes n’y mettent aucun effort.

Mettons deux minutes les choses au clair entre sortants : Ceux qui fument en pause n’ont pas mis à l’écart les autres,  ce sont ces autres qui ne mettent jamais les pieds sur la terrasse, à moins qu’ils n’aient le vertige et qu’on ne le sache pas ? Pour ma part j’ai depuis longtemps arrêté de lancer des bonjours sans réponse et je ne le regrette absolument pas car j’ai du mépris pour ceux qui se plaignent et qui tâclent leurs collègues dans leur dos auprès de la hiérarchie. Cela révèle une petitesse qui m’étonnera toujours.

Enfin, avec d’autres je me souviendrai de ces excellents moments passés entre nous; beaucoup ont des qualités humaines inestimables qui m’ont touchée et j’espère bien les revoir rapido prestito !

Quand aux entrants : Un petit mot à tous, je vous connais peu mais vous apprécie beaucoup. Vous me manquerez !

Et pour finir SOYEZ INSOLENTS ET CROYEZ TOUJOURS EN VOS CAPACITES, C’EST LE MEILLEUR REMEDE A TOUTES LES CRISES :) )) !

 

 

« Game is over » (dixit Nancy Pelosi) 7 octobre, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , 3 commentaires

krach.jpg
OK ok, je suis un peu à la bouree depuis quelques mois sur ce blog mais comme je vous le disais, je bosse sur un gros projet (architecte, gros sous et compagnie) et PAF!! Voilà cette bonne crise bancaire qui vient semer sa pagaille !!

Oh Oui Nancy, t’as bien raison chérie !! On ne rigole plus ! Marre de tous ces Jérôme K.  en col blanc puissance 10, clônes version 2000 de Michael Douglas dans Wall street, patrons obsédés par le rendement qui vendent à nous autres, pauvres gens des classes moyennement pauvres, des crédits pourris et autres produits en nous disant « mais oui, mon enfant, n’ais crainte, signes juste en bas et tu verras… ».

C’est une crise systémique nous dit-on d’un ton grave qui en dit long. Le capitalisme est malade de ses excès, maintenant il faut purger.

Si comme Warren Buffet, vous aimez les krachs en tout genre, vous adorerez celui-ci. Rien de tel pour tout remettre à plat. En attendant mangeons tous des patates :) .
 

 

JO 2008 à Pékin : Les JO de l’inhumanité 26 juillet, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , ajouter un commentaire

reporterssansfrontierescampagnecontrecynismeautorites.jpg

 

Les JO furent attibués à Pékin en 2001 pour encourager la Chine (alors encore considéré comme un pays émergent) sur le terrain des droits humains. Cette même année, le pays du soleil levant entre à l’OMC. Force est de constater qu’en 7 ans, le monde a nettement évolué et… La Chine avec d’un point de vue seulement économique…

De pays émergent elle passe au statut de mastodonte de l’économie alors que l’Amérique même surnage, le poids de la crise des subprimes à la cheville.

En 2008, sur cinq des plus grandes banques mondiales trois sont chinoises. La Chine est passée de 3 milliardaires en 2004 à 107 en 2007. En 2005, la Chine accède au rang très convoité de la quatrième puissance mondiale et atteint en 2007, 6.04 % du PIB mondial à elle seule. Le développement économique de la Chine est l’un des plus rapide au monde au détriment de l’environnement et des droits humains fondamentaux.

Inégalités effarantes entre citadins et populations paysannes (ces bâtisseurs de l’ombre qui viennent par centaines de milliers construire les gigantesques tours et autres bâtiments sportifs et ceux-là même que l’on expulse maintenant pour garantir une image proprette de la capitale).

La Chine est aussi le pays qui exécute le plus de prisonniers (80% des éxécutions mondiales ont lieu en Chine, parfois dans des stades) . Un rapport d’Amnesty international daté d’avril 2008 dénonce la répression systématique des dissidents contre le RPC (république populaire de Chine). Les ONG rapportent que des milliers de Chinois sont déportés sans jugement dans des camps de « rééducation par le travail ». Par ailleurs, la loi chinoise interdit l’indépendance et l’autodétermination pour des territoires que Pékin considère sous sa juridiction (comme en témoigne les sanglantes répression au Tibet). Internet est surveillé, les chaînes sont d’état, les journaux aussi et les populations laissées volontairement dans l’ignorance…Depuis le 12 mars 2008 les journalistes sont interdits de séjour au Tibet et chassés des provinces voisines. A ce sujet, une trentaine de journalistes et une centaine d’internautes sont à l’heure actuelle emprisonnés en Chine.

Sur le front environnemental, six des dix villes les plus polluées du monde se trouvent en Chine, les pluies acides tombent sur un tiers du territoire, les eaux contaminées tuent plus de 30 000 enfants chaque année. Le rendement énergétique est très mauvais : pour chaque dollar produit, la Chine dépense 4,7 fois plus d’énergie que les États-Unis, et 11,5 fois plus que le Japon…

Avec les JO de 2008, la Chine se sent en position de force avec les interlocuteurs mondiaux (la preuve avec l’ambassadeur chinois en France qui « menace » le gouvernement français si celui-ci reçoit le Dalaï Lama).

Pour conclure, on pourrait reprendre la célèbre phrase du dissident russe Vladimir Boukovski à propos des JO de Moscou en 1980 et l’appliquer au JO de Pékin : « Politiquement, une grave erreur ; humainement, une bassesse ; juridiquement, un crime. »

 

Total donne 102 millions à l’état…affligeant. 13 juin, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , ajouter un commentaire

Les français ont mal au porte monnaie.

Pas de bol pour le gouvernement, 3,3% d’inflation en France au mois de mai, c’est un record depuis les années 90. Dû principalement à la hausse des prix dans l’alimentation (+ 5,7%) et surtout dans l’énergie (+ 15,4% de quoi réjouir nos compagnies nationales dans l’énergie), l’inflation pèse, pèse sur nos petites épaules de français moyens.

Face à la flambée, les réactions se font nettement sentir et plusieurs actions citoyennes contestataires sont au gout du jour comme boycotter les grandes compagnies pétrolifères françaises (Total et Shell) . Le comble du geste le plus absurde revient à Total qui vient d’accorder un don de 102 millions d’euros alors que leurs bénéfices ont été en 2007 de… … 12 milliards d’euros. Soit à peine 1% de leurs bénéfices. Affligeant…

poulet.jpg
Côté alimentation, la tendance est plutôt à la fréquentation assidue des marchés. Produits en direct de chez le maraîcher donc moins chers car peu d’intermédiaires et une garantie d’avoir des légumes de saison (adieu la fraise-poison espagnole – plus d’infos ici ). La bonne nouvelle pour le porte monnaie (moins pour Danone, Lactalia et consorts) vient surtout d’une étonnante expérience menée par le professeur Didier Raoult et qui peut nous interroger sur nos habitudes de consommation en matière de laitages.

 

Celui-ci a introduit dans le tube digestif d’un groupe de poulets, une bactérie, le lactobacillus fermentum, qui lui a permis de prendre 30% de poids en plus que le groupe de poulet témoin et cela en 6 semaines… Et cette bactérie au nom latin barbare est celle couramment utilisée par l’industrie laitière pour la fermentation des produits (plus d’infos ici). De quoi laisser songeur et surtout peut-être moins consommer de produits laitiers pas si bon pour la santé (produits dont la hausse de prix est spectaculaire) ou se remettre à la bonne vieille yaourtière de grand mère (1 yaourt + 1 litre de lait = 8 yaourts)…

 

 


 

 

Technikart n’aime pas les ‘petits romans français’ , ça tombe bien moi aussi… 17 mai, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , 12 commentaires

poubelle11.jpg
Mon adorable maman (bouquinophile invétérée) et moi-même, avons depuis longtemps fait une trêve littéraire. Alors que nous partions invariablement dans des discussions sans fin sur notre perception de la littérature française (plutôt moribonde pour ma part, encore fringuante pour la sienne) nous avons décidé d’un commun accord d’élargir respectivement nos horizons : je lui prête Doris Lessing, Bret Easton Ellis, Paasilina, Fante et elle me fait découvrir Bernard Weber, Gavalda, Schmit ou Reims.

Mais quand elle m’a passé les 368 pages de l’élégance du Hérisson de Muriel Barbery, j’ai frémi. Comment allais-je pouvoir lire un bouquin qui équivaut pour moi à une boîte de Tranxène ?? Alors quand je le lui ai rendu je n’ai pu m’empêcher de hausser les épaules pour signifier « tout un foin pour ça, moué, bof ». Idem pour Gavalda : pour moi c’est sympa pour lire à la laverie mais c’est tout. Mais pour ne pas rompre notre pacte diplomatiquement littéraire, je remballe mes critiques acerbes et mes envies d’autodafé dans ma poubelle de cuisine.

Et puis ce mois-ci, Technikart, magazine indépendant sur la culture et la société qui n’a pas la langue dans sa poche (assez rare de nos jours) titre « la France s’emmerde » et à l’intérieur un grand article sur ces fameux écrivains trentenaires qui trustent allégrement le top 10 de l’express, où comment le phénomène des « petits romans français » s’écoulent à plusieurs milliers d’exemplaires. J’avais enfin trouver un écho à mon envie d’autodafé !

Alors qu’est ce qu’un « petit roman français » ? Pas petit par son poid (640 pages pour la consolante d’Anna Gavalda), ni par son prix (24,50€ pour la consolante), le petit roman français est surtout petit par son histoire. Des histoires de petits rien narrés par des gens bien et qui racontent la vie de gens ultras normaux. Comme le souligne le critique Pierre Jourde « l’amour des petites choses de la vie, c’est très bien, ça ne donne pas que des textes exécrables. Le problème, c’est que ces livres sont vendus avec le label ‘roman de qualité’ par les libraires alors qu’au fond, la plupart sont calibrés au millimètre pour plaire, sans rien qui puisse vraiment heurter ».

Voilà de quoi jeter un pavé dans la marre, de 640 pages en l’occurence. Car le problème est bien là, aujourd’hui on fabrique du bouquin comme du yaourt : du lactose stylé bien consistant pour rassurer le lecteur, un enrobage de douceur pour faciliter la digestion et un label ‘enrichi en bonne culture’. Mais à force de vouloir plaire à la célèbre ménagère de moins 50 ans, ces ‘petits romans français’ finissent par devenir sans consistance. Vous mangez du yaourt qui a un drôle d’arrière goût de tromperie. L’éditeur n’est plus ici un passionné qui cherche la perle parmi tous les manuscrits qu’il reçoit mais bien un entrepreneur qui doit absolument faire du chiffre d’affaire, un maximum de chiffre même. Mais les grands éditeurs jouent encore sur l’imagerie populaire « saint germain des prés » où la littérature n’était pas une industrie en soi. Mais oui, maintenant même les romans sont marketés comme les yaourts pour plaire à LA cible.

Est-ce que quelqu’un sait si la consolante est imprimé en papier recyclé ? parce que 300 000 exemplaires à 640 pages ça fait combien… 192 000 000 de pages !

1968-2008 / années en fuite 5 mai, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule,humeurs et deshumeurs existencielles , 2 commentaires

mai68.bmp

Années en fuite. 1968. Balancer des pavés. Libérer les moeurs des carcans nauséabonds. Monter sur les barricades et s’allumer la tête au son des guitares saturées. Indomptés en rebellion pour inventer un nouveau monde. Un monde rêvé et des morts par milliers.

Année en fuite. 2008. Boîtes enfumées. silhouettes défoncées, soudées. Odeur âcre de la sueur. Electrochoc. Vibrations qui se confondent jusque dans les pare-choc en dentelles. S’évader sur la piste de danse. Dance floor qui entre en transe. Les bits chevillés au corps. Oublier. S’oublier. Génération paumée complètement dénaturée. Post-modernité. Révolte en sourdine et individualité pousse au crime. Etudiantes prostituées, travailleurs sans-abris, civilisation consommation mondialisée, RTT annualisés et loisirs à crédit, Cetelem et cofidis qui remplacent les sucettes à l’anis et les riches font péter le pastis sur des yachts qui battent pavillon suisse mais tout va bien à 20h20. Quelques manifestations, quelques morts au Tibet, on mange du pop-corn OGM à la graisse hydrogénée devant la télé qui déverse un monde javellisé. On pense pouvoir d’achat et on se fait des trous à l’estomac. Y’a plus qu’à bosser commes des chiens sans espoir de retraite anticipée.  Prozac le matin et lexomil pour dormir tranquille. Mais il paraît que tout va bien.

 

La culture française est-elle morte ? 6 février, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , ajouter un commentaire

timeinsearchoflosttime.jpg

La culture française à l’étranger c’est un peu comme notre balance commerciale (importation/exportation) qui accuse THE déficit record de la France (40 milliard d’euros pour 2008 alors que le deficit n’était que de 26.4 milliard en 2006…), notre bonne vieille culture (je ne parle pas de la baguette/saucisson/camembert) donc s’exporte mal, très mal.

Tel était le constat du Times au mois de novembre qui titrait ainsi « The death of french culture » où suivaient 6 pages peu élogieuses sur nos pratiques culturelles.

Alors quoi ??! répondent les spécialistes en montrant les crocs. « La môme » de Dahan nominée aux oscars, Marion Cotillard primée aux Golden Globe et n’oublions pas le succès planétaire inattendu de « la marche de l’empereur« . Ok, pas de problème sauf que le film « la môme » est le récit d’une icône de la culture française interplanétaire et la « marche de l’empereur » est un heureux OVNI filmique, un vent d’air frais dans le cinéma mondial. Et après ?

Bon sang mais qu’est-il arrivé à notre superbe culture française, riche d’auteurs, de peintres, de sculpteurs, de réalisateurs, de penseurs, ces êtres toujours à la pointe, ces casse-coups du pinceau ou de la plume célébrés encore de nos jours mais franchement morts ?

Mon avis sur la question ? A force de rayonner, le soleil s’est endormi sur ses lauriers. Non, nous ne sommes pas les champions de la culture, les Etats-Unis ne sont pas un peuple d’attardés, les canadiens font autre chose que de se les geler, il y a pas que le kangourou en Australie, les allemands ne mangent pas de la choucroute tous les jours et les suédoises ne sont pas toutes blondes. Il faudrait déjà arrêter de penser que nous sommes les meilleurs, avoir un peu d’humilité pour changer, arrêter de penser la culture française avec 50 ou 100 ans de retard et donner un coup de pouce à la jeune génération, citoyenne du monde dans un univers mondialisé et affranchie de notre fardeau culturel…

Plus d’infos :
= l’article du times

= le contre article du nouvel obs

 

Quand Amazon prend ses clients à partie… 15 janvier, 2008

Posté par fdesbordes dans : coup de gueule , ajouter un commentaire

amazon.jpg

Vous faîtes peut-être partie comme moi de ces quelques millions de clients Amazon qui ont eu la surprise de recevoir dans leur boîte mail, un courrier les enjoigant de signer une pétition pour défendre la gratuité de la livraison sur les livres.

Scandalisée par cet e-mail (si maintenant les plus gros sites de e-commerce prennent à partie les clients pour conserver leur business, où va le monde ?), je lance ici même un gros coup de gueule.

Résumé de la situation :

le SLF (syndicat de la librairie Française)  attaque en justice Amazon pour non respect de la loi Lang (une loi qui régie le marché du livre en France) à propos de la gratuité des frais de port. En effet, cette gratuité serait assimilée à une ristourne cachée, ce qu’interdit la loi Lang. Bref, en décembre 2007, le SLF gagne mais Amazon fait appel.

Et voilà, comment nous, consommateur de base, recevons des e-mails d’une société côtée au NASDAQ (place de marché américaine) qui a fait tout de même 7 milliards de dollars de CA en 2004 ! Et tout ça pour nous enjoindre de signer une pétition sur un service qui démarque la société de ses concurrents et lui garantit donc une clientèle fidèle…

Personnellement, je trouve que ce genre de pratique de très grandes sociétés est perverse, c’est comme si Renault-Nissan exhortait ses clients à signer une pétition pour pouvoir délocaliser à Tatatouine Les Bains et ramasser plus d’argent.

Alors Amazon, tu n’es pas si à plaindre et surtout arrête le mail bombing !

ci-joint le mail que j’ai reçu, le contenu est hallucinant.

Quand Amazon prend ses clients à partie... dans coup de gueule doc emailamazon.doc

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle