navigation

L’art douloureux de la démarche 30 mai, 2008

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 21 commentaires

minuteblondeint01.jpg

Se mettre dans la peau d’ une blonde c’est bien mais parfois ça fait mal. Aux hanches par exemple. Quand on a pas l’habitude de tortiller son popotin en roulant du fessier nonchalant, bonjour les crampes…

Toutes les blondes au sex-appeal conscient (et certaines brunes aussi rassurons-nous) ont cette grâce du c*** qui consiste à mettre les pieds l’un devant l’autre, la chute de rein offerte. Mine de rien, cette démarche est on ne peut plus complexe. Mes lombaires en garde un douloureux souvenir.

Jours après jours, tout en promenant le chien je m’entraîne à marcher comme une blonde. J’entends encore madame Suzette du cours de danse classique nous dire « altier le menton ! Jetez les épaules en arrière ! Abaissez-les ! Rentrez le ventre ! Faîtes ressortir votre poitrine ! Cambrez-vous nom d’un chien ! Maintenant… Marchez ! » Et il fallait faire des petits pas chassés en diagonale dans la salle pendant que cette grosse pouffe de Sophie ricanait dans mon dos. Déchirage de tutu, scandale familial, au diable les cours de danse, je marcherais comme je voudrais !!

Mais parfois, une démarche de blonde peut aider. Notamment quand vous devez monter les marches de Cannes au bras d’un obscur journaliste culinaire du New-York Times rencontré plus tôt en soirée, en talon aiguille et robe du soir d’un vert plutôt dégueu, mais bon c’est une robe du soir quand même.  Vous vous retrouvez en bas des marches à 22h et des brouettes, devant un tapis rouge, complètement pétrifiée devant cette horde de journalistes qui vous flashent à tour de bras (ce n’est pas qu’ils vous prennent pour la prochaine Sophie Marceau, non, c’est juste pour vous vendre les photos souvenirs le lendemain à un prix exorbitant), et vas-y chérie ! Un pied devant l’autre, je chaloupe du croupion, je souris de toute mes quenottes, je me rappelle ce que me disait madame Suzette et heureusement que la torture ne dure que 1mn30 top chrono (il ne s’agit pas d’être trop pressé quand on monte l’escalier).

Voilà, avoir la démarche d’une blonde peut vous sauver dans certains cas, mais attention tout de même pour celles qui ne pratiquent pas ce sport tous les jours, je vous recommande un échauffement du bassin avant…

 

Passer le réveillon demande un minimum de préparation… 31 décembre, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 1 commentaire

bonneannee2006.jpg

 

Il est d’usage, quand on dîne lors d’un réveillon avec une bonne centaine d’inconnu(e)s , de s’habiller pour l’occasion. Sachant que le menu n’est pas composé de Big Mac et soda à volonté autour de la Xbox mais plutôt de foie gras et champagne dans un restaurant, il m’a semblé de bon ton de faire un effort sur ma tenue vestimentaire. Mais c’est le genre de boîte de Pandore que je devrait me garder d’ouvrir tant ma tenue pour ce réveillon m’a posé problème.

En effet, c’est dans ces moments là que je suis terriblement « fille » (et blonde ??). Comme je ne pouvais pas troquer mon éternel  jean contre une robe décolleté (j’ai tout de même mes limites) il était AB-SO-LU-MENT nécessaire que je me fringue un peu plus. Un top plongeant ? Une chemise ouverte ? Et puis quelle ceinture parmis la bonne dizaine qui campe chez moi ? Quelle harmonie de ton ? Oser la couleur ? S’en tenir à un bon basic casual chic ? (Je n’ai pas testé « la blonde attitude » pour des prunes cette année, il m’en reste quelques souvenirs). Et les chaussures ? Mon dieu les chaussures … Comment choisir parmis ma quarantaine de paire ? Des Sneackers chic ? Des boots ? Noir ? Blanc ? Bleu azur ? Marron chocolat ? à scratch ? avec lacet ?

A 2H du matin dimanche, je rendais l’âme et ma penderie avec, il fallait bien que je rende à l’évidence : J’allais être obligé de faire du shopping un 31 décembre…

Il faut le noter chers blogonautes, même si j’adore m’habiller, je déteste faire les magasins. J’ai plus l’habitude de tout acheter sur Internet; pratique, bonnes affaires et pas d’attente en cabine d’essayage. Mais à 12H de l’heure H, inutile de chercher un site qui vous livre dans la demi-heure (sauf si votre compte en banque culmine à au moins 6 chiffres et que vous habitez Paris) parce qu’une fringue ce n’est tout de même pas une pizza royale.

3H dans le froid à me taper tous les magasins de vêtements et je gambergeais toujours sur ma tenue. Et puis là, soudain devant moi, cette sublime paire de boots à la fois chic et décontractée, qui attendait dans la vitrine. J’étais comme en transe, hypnotisée par ses renforts arrières cloutés à l’ancienne, ce cuir vieilli, cette bande de pneu sur le dessus, ces talons absents (je déteste les talons).

Brusquement je me sentais renaître, heureuse d’avoir couru partout et d’être passée devant THE vitrine.

Voilà, je suis enfin habillée. Je vais maintenant passer à un ravalement de façade complet histoire d’être présentable pour la bise de minuit.

Bonne année à vous les bloggueurs !!!

 

Spéciale dédicace à F. 22 octobre, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 3 commentaires

Je lui ai promis de raconter ici-même une de ses blagues de blondes alors :

« qu’est ce que fait une blonde qui a l’oreille collée au mur d’une maison ?

Une blonde qui écoute de la house bien sûr ! »

 

Aïe … j’ai perdu mon cerveau 1 octobre, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 2 commentaires

cerveau.bmp

Bon ce n’est pas une nouvelle fraîche mais, à force de vouloir me mettre dans la peau d’une blonde, j’ai perdu mon cerveau !!!

Pour preuve, ce week-end passé avec mon adorable frère.

 » _ Pendant que tu es là, tu ne saurais pas, par hasard, comment on dégonfle un matelas pneumatique ?

_ Mais Fred ???!! (et là j’ai vu son visage contris) Tu ouvres la valve et voilà !

(bien sûr !!! comment n’y avais-je pas pensé plus tôt ??!!)

_ Heu… alors tu peux me montrer comment tu remets la fermeture éclair du sac de couchage ??

( Bon, là, il a un peu galéré… tout n’est pas perdu…) ».

De deux choses l’une, ou bien j’ai vraiment besoin d’un homme, ou bien la brune que j’étais, à parler pataphysique et économie, s’est évaporée.

Triste nouvelle, donc, et d’ailleurs voici le texte de mon annonce pour tenter de retrouver mon cerveau :

« JF désespérée cherche son petit cerveau égaré. Poid d’environ 1,4 kilogramme, 27 ans et des brouettes, plutôt gris avec des veines, non tatoué, non pucé mais à jour de ses vaccins, assez timide quand on l’approche, aime le nutella, le mac do, les films anglais et la country. Même écrasé ramenez-le s’il vous plaît…

tel 06. .. .. .. .. « 

Dans la peau d’une blonde – Episode 6 15 septembre, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 1 commentaire

lamutante.jpg LA MUTANTE… …

Dans ma quête perpétuelle pour atteindre la blonde perfection , il y a bien une chose que je n’ai pas besoin de chercher : Le sens du détail vestimentaire.

Mais quand une blonde peut disserter pendant des heures sur la hauteur idéale des talons pour faire du shopping (prononcez cho-pinge c’est plus bat), en ce qui me concerne ce serait plutôt rapport largeur du bas de jean / hauteur de l’empattement de mes baskets. ce doit être mon côté « blond mutante »…

Et oui, chacun son petit détail qui tue… Même si j’ai encore du travail pour transformer mes splendides sneackers adidas Stan-Smith, si sublimes avec leur nouveaux lacets crèmes et leur petit coup de peau de chamois qui leur redonne toute leur blancheur … ou en étais-je ? ah oui, j’hésite beaucoup à me mettre à porter des talons avec tous ces mannequins qui marchent comme des flamands rose, j’ai peur que la crevette devienne mon plat principal.
Bref, au stade chaussures y’a encore du boulot mais je remarque tout de même une nette progression dans ma quête de la blonde attitude, si nette que même F, le copain d’une copine, m’a regardé avant hier soir et d’un air surpris m’a demandé :

« - Mais ? tu t’es fait une couleur non ?

- Heu… ben non, mes cheveux sont toujours un peu auburns…

- Oh, c’est fou, j’avais jamais remarqué. J’croyais que t’étais blonde moi. »

Que voulez-vous… Je mute.

 

Dans la peau d’une blonde – Episode 5 27 août, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 3 commentaires

AU DOUX PAYS DES BLONDES, LE POIL EST CRUEL…

poilcoupe53525c69.jpg

Au doux pays des blondes le sosie de Poil s’appelle ET.

Poil est un être indigne, qui doit rester invisible ou se faire blondir. Poil n’a pas d’amies chez les blondes et son pire ennemi s’appelle Gillette Vénus. Poil n’a d’ailleurs aucune raison d’être au pays des blondes, si ce n’est les faire parler, encore, encore et encore…

Conversation surprise dans un train ce Week-end, siège 44/46, wagon 13 :

« _ Quel temps de daube, je suis aussi blanche qu’un cul de vache ! (sic ???)

_ Moui, c’est vrai. Moi j’ai économisé mon fric en esthéticienne cet été.

_ Attends ?!!! Tu te fais pas faire l’intégrale le reste de l’année ???

_ Ben si. Mais pas trop souvent quand même, après je tiens plus en place dans ma culotte tellement ça gratte. L’angoisse quoi… »

Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, les deux blondes parlaient bien de ces poils là. Et non je ne suis pas assez blonde pour me faire mutiler par une esthéticienne en blouse blanche qui verrait mon anatomie sous toute les coutures !

Le pré avec quelques pâquerettes c’est sympathique mais le terrain de golf très peu pour moi…

Et puis franchement, c’est quoi cette nouvelle mode de se customiser le green à coup de pochoir en forme de coeur et de fleur ?? (Merci Veet pour ta dernière trouvaille…).

La blonde-attitude a tout de même ses limites !

Dans la peau d’une blonde – Episode 4 25 juillet, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 6 commentaires

COME ON TO THE PLAYA !!

 

barbie.jpg waikiki.jpg= ecrevisse.jpg

 

Week end boulot / détente. On fignole le DVD plus la soirée du 28 septembre.

Et puis on décide d’aller à la plage entre deux nuages noirs. J’en profite pour sortir ma panoplie de blonde.

Bikini + short de surf + lunettes noirs = la blonde’s surfermen, vous savez celle qui se pâme devant son beau surfer qui est en train de faire des tubes dans l’eau froide pendant qu’elle, fait des tubes avec sa serviettes (le fameux tourné/retourné).

La plage regorge de blondes, l’endroit idéal en été pour tester son potentiel blond. Je prend exemple sur un petit groupe à 10m sud/sud ouest de ma serviette. Je me la joue star du sable, alternant séance de raquettes de plage pour montrer mon ravissant décolleté et séances de bronzage intensif.

Au bout d’une heure, le soleil qui se montrait jusque là plutôt timide, commence à taper sérieusement sur mes petits seins blancs de brune peu habituée aux UVs. Je vais me rafraichir dans l’eau. Comme je suis fière d’être blonde, je redresse mes épaules et d’une démarche que j’imagine chaloupée (disons… plutôt une vache laitière dans un sable mouvant) je file dans les rouleaux.

hum… l’eau fraîche est délicieuse sur mon corps tout chaud. Je m’étale sur la serviette encore mouillée et bien sûr je met de la crème indice 15 (autant dire rien du tout). je jette un coup d’oeil de travers à au bon polar qui m’attend dans le sac. Non. Une blonde ne lit pas à la plage, elle bronze.

Pffff… bon, au bout de quatre heures, le soleil a ruiné mon potentiel de séduction pour le restant de l’été. J’ ai eu, je ne sais pas pourquoi, l’idée saugrenue de garder mes lunettes de stars (comme Isabelle Adjani) toute l’après-midi.

Résultat en rentrant avec les copines à la maison: J’ai un bronzage qui tire plutôt sur le rouge vermillon, les traces de mes lunettes tendance ski, et la marque de mon short de bain (torse rouge vif et cuisses toutes blanches).

Faire sa blonde à la plage demande beaucoup de courage (sable qui rentre dans la culotte, UVs qui crâment la peau, inactivité qui ralentit le ciboulo) et de ténacité pour avoir un bronzage hawaien. Chapeau les filles !

Un blog de blonde pas si blonde 20 juin, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 4 commentaires

Mes travaux sur les blondes m’ont conduit à ce blog où l’humour rime avec toujours.

Ue blonde pétillante, pleine d’auto-dérision. A voir absolument :)

www. journalduneblonde.net 

Dans la peau d’une blonde – épisode UN

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 2 commentaires

parishilton.jpeg
LA BLONDE ET SON CORPS #1
Quand on est une blonde la féminité prime sur tout le reste. Car qu’est-ce qui caractéristique une blonde chers amis blogaunotes ? Son attitude quasi pathologique devant la glace.

Donc, première chose au réveil, pause longue et méthodique devant le miroir. Nouvelle attitude pour moi, qui conçoit d’ordinaire un miroir plus comme une épreuve de nettoyage fastidieuse. Mon miroir est propre, j’allume les spots magiques qui vont me montrer comme je suis au pied du lit. Mon oeil de blonde se développe et s’exerce sur mon corps; et là, des détails que je trouvais insignifiants prennent une autre dimension:

- Ne seraient-ce pas des ridules au coin des yeux ?

- Et ces petits boutons disgracieux ?

- Ma peau crie famine et réclame de l’eau.

- Mes petites cuisses demandent davantage de fermeté.

- Mes cheveux veulent enfin un bon coup de peigne.

Non, c’est bon, j’arrête là où je ne sortirai plus jamais de chez moi.

J’avais sous estimé le travail qu’accomplit une blonde tous les matins pour trouver grâce dans les yeux des mâles. ravalage de façade, gommage, brushing, crèmes de nuit, de jour, de midi, pour les yeux, les lèvres, blush, fard, fond de teint. Mon dieu, la liste est si longue…

Finalement, une jeune fille blonde s’inscrit dans le cercle immuable et primitif de la séduction. Tous les animeaux se parent de leurs meilleurs atours pour trouver l’âme soeur et surtout le mâle qui assurera la lignée. La blonde est donc l’incarnation de la Femme, symbole de fécondité. Bien sûr quand on voit Paris Hilton complètement éméchée, sans culotte, en train de vomir dans un fourré, on est en mesure de se demander si elle n’a pas perdu son symbole de fécondité en cours de route. Mais ça c’est une autre histoire…

 

Dans la peau d’une blonde – Même Apple s’y colle 14 juin, 2007

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , 1 commentaire

Image de prévisualisation YouTube

12

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle