navigation

Le 8 mars qui sera la plus rebelle ? 5 mars, 2008

Posté par fdesbordes dans : Non classé , 2 commentaires

bellerebelleweb.jpg

Vous aussi participez à la vie du blog ! 29 février, 2008

Posté par fdesbordes dans : Non classé , 1 commentaire

moisouthpark.gif

Le blog fête ses 1 an et demi (vous sentez les dents qui poussent – les dents de sagesse bien sûr) et à cette occasion :

La dame au camélia 10 février, 2008

Posté par fdesbordes dans : ecrits (quand j'ai de l'inspiration),le 3eme roman - titre provisoire "Island voice",Non classé , 4 commentaires

mediumabrazotango.jpg
Je suis entrée dans la danse, confusément, sans le vouloir. J’ai laissé mon verre sur le comptoir, attirée par cette main audacieuse qui s’était accrochée à mon bras.

Plus j’y pense et plus je me demande pourquoi.

Pour une fois j’ai laissé tomber mes armes et toutes mes défenses, oui, j’ai reposé mes guns en silence. Je n’ai rien dit. Plus de défiance, plus de méfiance, plus de on-dit, plus de non-dit, la musique comme seule appartenance. Je lui ai fait confiance et elle aussi, nos corps enlacées dans une chorégraphie improbable, oubliant tout sauf nos souffles assourdis par la tempête du rythme cardiaque qui s’accélère et ma cavalière qui mène le pas.

Elle a posé sa tête contre moi, cette dame au camélia. De sa beauté fragile il ne me restera que le parfum de son coeur reposé tout contre le mien et son baiser volé, ses lèvres effleurant mon cou, mon cou jaloux de cette dame au camélia qui s’abandonne dans les bras de gens comme moi.

3mn30 exactement. Le temps du vertige. Et je perd pied, ma résistance contrôlée qui voltige, je pourrais tout oublier et repartir accompagnée. Mais ce n’est pas Elle. Elle est juste un ersatz avec qui je pourrais me bruler les ailes, histoire d’enterrer définitivement mes états d’âme. Oui, je me pourrais me laisser bercer par cette lame de fond, amer écume, mousse blanche de remplacement; la dame au camélia toute en mousseline de soie. Mais à bien y voir, elle ne lui ressemble pas, sous les lampadaires d’un soir, ce n’est pas Elle que je tiens dans mes bras.

Sebastien Tellier a fini sa ritournelle, je retourne à la mienne. Nous nous sommes séparés. Ses doigts se sont attardés sur ma joue désemparée. Mes yeux mouillés qui disaient non. Alors la dame au camélia a séché mes larmes qui ne viendraient pas de toute façon.

Plus j’y pense et plus je sais pourquoi.

Le chat de gouttière 24 janvier, 2008

Posté par fdesbordes dans : les lettres du chat...,Non classé , ajouter un commentaire

C’est le chat de gouttière, assis sur le toit arrière.

Cultivant avec précaution les sublimes fleurs de son jardin secret, il contemple de toute sa hauteur ses pairs avec pour horizon, les premiers rayons d’un soleil qui va se lever.

C’est un chat que personne ne peut attraper; errant et solitaire, il se promène de fenêtres en fenêtres, observant à leur insu des morceaux de vie épars, et il sème de drôles de petits cailloux blancs pour les quelques êtres qu’il a en tête.

Ainsi va le chat de gouttière assis sur le toit arrière, qui fêle à la nuit tombée, une chanson légère et pâtinée, un refrain désenchanté, avec, dans les yeux, ce petit air qui s’est tu.

Il pleut. Le chat a disparu.

Mes voisins, Les filles, mon chien et moi 20 janvier, 2008

Posté par fdesbordes dans : Non classé,rayon humour , 3 commentaires

clark.jpg

Ce soir, je promenais tranquillement Titus quand celui-ci s’est mis à courir le 100 mètre plus vite que Carl Lewis. Deux solutions : ou bien y’a un os de poulet qui traîne dans les environs ou bien Yvette Parici est dehors.

En effet, j’apercevais au loin Yvette, accroupie, les bras grands ouverts, prête à recevoir le boulet de canon poilu qui fonçait vers elle.

Mais qui est Yvette ? Une adorable voisine, pré-retraitée qui passe son temps a astiquer sont bout de trottoir à coup d’eau de javel. Malheureusement pour moi, Yvette est folle de mon toutou, un amour renforcé depuis la disparition de son chien; un amour encombrant puisque titus, amoureux dès qu’on le caresse un peu trop, lui fait une fête d’enfer pendant 10 bonnes minutes.

Et qui doit faire la conversation pendant ce temps là ? Bibi bien sûr !! A coup de « oh oui, ça doit être dur l’arthrose, à votre âge / en effet, le temps se réchauffe on dirait / Vous avez une nouvelle teinture Yvette ? / etc etc…. ».

L’ennui, c’est qu’Yvette n’est pas le seul et unique grand amour de mon clébard un peu trop sociable. A peu près toutes les cartes vermeils de mon quartier sont aux anges dès que Titus vient remuer la queue près de leur panier à provision (enfin si Titus remue la queue, c’est surtout pour la bouffe à proximité mais bon, passons).

Je pourrais me faire une raison si il n’y avait que les vieux qui tombaient raide dingue devant ma boule de poils sauf que le tas de poils en question s’obstine aussi à me voler la vedette avec les inconnues de passage !

Techniquement, la jeune fille devrait faire:

_ oh quel beau chien !!! Et comment il s’appelle ? et là elle enchaînerait, on papoterait et blablabla. Mais non ! Les jeunes filles restent scotchés, en extase devant mon maudit cabot, sans même prendre la peine de lever les yeux vers moi.

Hé !! Je sens le thon ou quoi ? Les filles ??! Vous savez qu’au bout de la laisse y’a une maîtresse  ??

Non, j’ai trouvé… En fait, une de mes ex a envouté mon chien, uniquement pour que je reste célibataire à vie.

Ok, je crois que dès demain j’appelle monsieur N’Bongo-chaman-à-tout-faire et je file acheter un kilo de sel gros…

A méditer… 18 décembre, 2007

Posté par fdesbordes dans : Non classé , ajouter un commentaire

Flash d’intellectualisme profond ce week-end avec Mademoiselle.

Et oui…

« On est toute la blonde de quelqu’un ».

Le blog de Fred : saison II inédite 29 novembre, 2007

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,Non classé , 4 commentaires

anniversaire.jpg
Clap de fin pour la saison I de ce blog qui fête ses 1 an.

Un an de gaffes multiples, deux ruptures avec mademoiselle, des heures de correction, un nouveau job, un bon kilo de Copaya Milka, des hectolitres de café équitable, quelques larmes en compagnie d’Hugh Grant, des heures de grasses mâtinées bien méritées, des plantes toujours vertes, un relookage de la chambre, 365 coups de coeur avant de revenir à la raison, des crises d’angoisse devant les cours de la bourse, des dizaines de SMS jamais envoyés, une plongée dans la blonde attitude et retour à ma couleur naturelle, une centaine de kilomètre à pied pour promener Titus, pas mal de balles de golf perdues en centre ville (secteur CHU, oui c’est moi), une bonne pelletée de nuits blanches et une tonne de rêves fous…

La saison II débarque enfin, avec de l’action, des imprévus, de l’incertitude, des roulages de pelle (enfin…priez pour moi) et un blog toujours plus amoureux des belles choses !

Alors merci à vous qui lisez ce blog et qui êtes fidèle à mes aventures … ;)

 

 

 

 

Lejournaliste2 n’aime pas Biolay 11 octobre, 2007

Posté par fdesbordes dans : musique,Non classé , ajouter un commentaire

Quelques divergences musicales sur le blog m’ammène à vous parler de monsieur le journaliste (son blog est ici), qui a fait la pub du bouquin sur son blog. Un amour ce journaliste. Et comme il adore les belles femmes et Jessica Biel, je pense qu’il devrait aimer les deux trois passages exxxxplicite du roman.

Bon, je préfère les clash aux sex pistols…

Image de prévisualisation YouTube

Nos adorables bambins… 3 octobre, 2007

Posté par fdesbordes dans : Non classé , ajouter un commentaire

Buzz énorme autour de cette pub ! Si vous ne la connaissez pas encore, la voici…

Image de prévisualisation YouTube

oups, le capitalisme tremble 27 juillet, 2007

Posté par fdesbordes dans : Non classé , ajouter un commentaire

bourse.jpg

Je tiens à signaler aux amis bloggueurs que ce poste n’a rien à voir avec un blog amoureux.

N’empêche après un super week-end la semaine dernière et mes vacances du moment à la campagne je ne suis pas trop l’actualité.

Et là, horreur, dans la petite lucarne je vois le cours du CAC qui baisse… qui baisse… C’est vrai que depuis la première correction en début d’année, le marché reste très volatile. Allez Hop, illico sur le net, je liquide mes positions. OUF. Je retourne à mes vacances.

12345

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle