navigation

C’est la senseo qui va me manquer… 23 août, 2010

Posté par fdesbordes dans : Les nouvelles du front , 1 commentaire

senseo360x330.png
Ce matin, constatant avec un soupçon d’anxiété que mes insomnies s’aggravent, je me levais d’une humeur de bouledogue anglais bien baveux et sans le vouloir glissais sur le chat. Après un démêlage de griffes musclé, le chat et moi nous regardions, l’oeil assassin.

A ma décharge, mes nuits blanches sont d’autant plus blanches qu’après une bonne séance de méditation zen à cinq heure du matin, essayant vainement d’atteindre le nirvana, pile au moment où je commence à sombrer dans les bras de Morphée, ce branquignole sur patte décide de faire du trampoline sur ma tête dans un concert de miaou-miaou endiablé.

Ronron-sur-patte semble s’acharner à vouloir me réveiller à chaque fois que je m’endors. Une fois, deux fois, trois fois, Doris Lessing vole dans la chambre, bientôt suivi par la bio de Freud. Ronron échaudé me fout enfin la paix.

Me voilà donc au réveil, le regard vitreux planqué derrière ma dernière paire de lunette de soleil, perdue dans la contemplation du café qui coule. Une pure merveille la Senséo de l’Hibiscus. En moins d’une minute le café est prêt, fumant et cette délicieuse pellicule de mousse onctueuse… Ahhh, oui, c’est sûr, elle va me manquer la cafetière.

Je me demande si, lors de mon déménagement, je ne pourrais pas échanger mon micro-onde contre la Senséo…

 

Bang bang avec les assiettes 5 février, 2010

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,Les nouvelles du front , 1 commentaire

vaisselle.jpg
Y’a des jours où les journées s’annoncent bien. Pour finir en carnage.

Pour une fois, vous entendez le cui cui printanier des oiseaux le matin.  Vous profitez de la matinée pour apprendre tout un tas de bonnes nouvelles à votre sujet. Vous voilà toute légère pour entamer vos quelques heures de travail.

En ce moment, il est vrai, votre tête calcule, calcule, comme les petits gibis. Vous passez vos nuits à compter, anticiper le CA, marketer les soirées, provisionner virtuellement, vos rêves prennent des allures de ligne de compta. Alors un peu de légèreté est la bienvenue.

Et puis voilà, comment pour des assiettes mal essuyées et des verres trop opaques, votre vie professionnelle se transforme en règlement de compte à OK Coral sur fond de sms trashs à 1h00 du matin. Pause. Vous venez de vous crasher comme le concorde. Celle là, quand même vous ne vous y attendiez pas… Bon, deux options : vous décidez sur le champ de prendre de longues vacances à Tombouctou, finalement vous l’avez mérité, 10 mois que vous essayez vainement de faire comprendre que vous n’êtes pas un fucking punshing-ball. Ou bien, vous prenez le taureau par les cornes – enfin là en l’occurence il s’agit plus d’un grizzli sous kétamine – vous lui faîtes une bonne piquouse pour qu’il arrête de mordre à tout bout de champ, vous sortez l’arsenal juridique à votre disposition; ce n’est pas joli mais bon si vous devez mener une guerre contre votre gré pour défendre votre place, et bien, put*ù&, vous allez monter au front oui !

Girl power !

PS : spécial thanks à mon ours polaire…

 

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle