navigation

Avec les accessoires pour sony ericsson, customisez votre portable ! 13 juin, 2008

Posté par fdesbordes dans : vie quotidienne des romans , 2 commentaires

Avec les accessoires pour sony ericsson, customisez votre portable ! dans vie quotidienne des romans 2845_170_5947_1169_1264

Le géant mondial Sony Ericsson lance une nouvelle campagne pour promouvoir sa gamme de téléphones mobiles : le mobile qui te colle à la peau avec  accessoires pour portable à la clé. Yeah ! Et oui frère et soeur bloggueur et bloggueuse, de drôle d’objet high-tech qui font appareil photo, lecteur mp3 ou internet selon ton avis et qui reste méchamment scotché à ton bras, comme une extension scienfictionnesque de tes molécules, oui, ton mobile, tu peux maintenant l’accessoiriser !!

En effet, du 1er juin au 15 juillet, pour un mobile de la gamme Walkman (W pour tout ce qui concerne le son), cyber-shot (la gamme appareil photo) ou web et un accessoire Sony-Ericsson achetés, tu peux te faire rembourser jusqu’à 50 euros (attention l’offre est variable selon les modèles).

Si je n’avais changé de téléphone portable il y a tout juste un mois, je me serais sans doute choisi le C902, appareil photo de 5 mégapixels, autofocus, photo flash intégré, design coulissant qui protège l’objectif et 10 mm d’épaisseur (10 mm, hummm… c’est pas très mince…).

c902productqualityimage dans vie quotidienne des romans

Et comme je suis une fille qui aime bien faire des photos avec son téléphone, je prendrai aussi la housse stylisée blanche IDC-20, avec miroir intégré s’il vous plaît, pour ne pas rayer mon bel objectif. Tu peux, blogaunote, aussi choisir les enceintes portables MPS-70 ou le chargeur allume-cigare CLA-60.

2550811870481a949f78

25449627650e4fe62108m

Voilà, tout est dit. Maintenant si tu sens que tu vas craquer tu peux aller sur le site : www.lemobilequicollealapeau.com

 

 
Article sponsorisé

Hier c’était dimanche 9 juin, 2008

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,vie quotidienne des romans , ajouter un commentaire

poissonrouge.jpg

Hier c’était dimanche. Bon, jusque là rien d’exceptionnel. Techniquement le dimanche c’est jour de lessive mais en ce moment, je ne sais pas pourquoi, je fais un blocage avec la laverie.

Alors, j’ai passé une bonne heure à contempler mon tout nouvel aspirateur que j’avais reçu par la poste samedi matin. Super-aspirateur-high-tech-sans-sac-avec-filtre-hepa-que -même-en-lisant-la-notice-j’ai-pas-tout-compris. Conchita en action, vas-y mate ma centrifugeuse sur patte, c’est moi le Terminator de la poussière.

Mais je manquais d’entrain, je ne pouvais pas m’empêcher de repenser à ma discussion acharnée avec Sam, samedi soir, à la terrasse du Fiacre, à peine interrompue par deux gugus qui biberonnaient du Jack Daniel’s à haute dose. Nous parlions politique et de mon impossibilité à écrire un seule page de mon prochain bouquin. Je lui disais que j’aurais mieux fait de situer l’action aux Seychelles, au moins aurais-je eu mentalement plus chaud. Je ne sais pas si c’est justement le manque de chaleur qui me coince ou le vide total quant à l’histoire.

Effort de concentration… Bon l’héroïne ou le héros pourrait arriver dans un état d’esprit mélancolique (ça cadre bien avec le décor) et puis il ou elle va tomber amoureuse mais ce sera beaucoup plus compliqué que ça, y’aura des jaloux, des défoncés du bulbe, ça va se déchirer dans la chaumière et… dramatiquement ordinaire comme histoire. Franchement réchauffée même… Et si il ou elle tombait sous le charme d’un troll et allait élever des rennes islandais en Australie ? Plus fort : il ou elle, tombé accro à l’héro ou tout autre substance illicite suite à un accident de vie, va tenter de se fixer un objectif nouveau, tricoter le pull de sa vie. Mouai… Ou alors il ou elle, de rage, va snipper tous les millionnaires et devenir un Robin des bois moderne. Peu plausible…

Oui hier c’était dimanche et j’essayais vainement de me presser le citron pour tirer une histoire potable. En même temps, alors que mon esprit vagabondait à travers des pages et des pages internet de documentation sur l’Islande, je réalisais brusquement, genre le flash de lucidité qui vous fait tomber de votre chaise, que je m’ennuyais profondément. Et c’est pour ça que je n’arrive pas écrire une ligne.
Non pas ce sentiment d’ennui quand on a rien à faire puisque j’ai des choses passionnantes de prévu jusqu’en 2010, non juste cette sensation latente qu’ayant déjà tout je suis arrivée au stade où je m’em****.

Nouvel objectif personnel : je vais me crée un besoin derrière lequel je pourrai courir comme un lévrier derrière un lapin en plastique.

Tiens ? Et si je courais derrière une énorme envie de barbe à papa à la fraise ?

 

 

JOUR J 21 mars, 2008

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,vie quotidienne des romans , 2 commentaires

Ohhhh… mein gott….

jourj.jpg

Non le rock ne rime pas avec glauque 10 mars, 2008

Posté par fdesbordes dans : musique,vie quotidienne des romans , 5 commentaires

Ce matin, après mettre trempée jusqu’aux os pour promener Titus, de fort mauvaise humeur (Titus déteste la pluie), je me suis ruée, encore congelée, sur Naze junior, mon ordinateur adoré.

Direction, planète musique pour ma programmation du 21 mars. lors de la soirée « belle et rebelle » j’ai pris note des remarques sur le son ambiant et si il y bien une chose que toutes les demoiselles s’accordent à dire : IL FAUT QUE CA BALANCE !

N’écoutant que mes oreilles sonotisées, je monte le volume à fond et je pars à la conquête de « trucs-qui-balancent-pas-trop-commerciaux-s’il-te-plait ».

Je me sens l’âme d’un DJ en goguette (et chaussettes mouillées, profitant au passage pour me constituer une confortable bande son en vue du troisième bouquin.

Du rock, du rock-electro, de l’electro impertinente. Du moite, du chaud, du dégivré, du sensuel, du secoué…

Echantillonage de la sélection dans le désordre :

Dragonette / Kate Nash / KT Tunstall / Lily Allen / No Doubt /  The Go team / The prototypes / The Subways / Morningroot / Tahiti 80 / tegan et Sara / The organ / Uh huh Her
dragonette.jpg katenash.jpg kttunstall.jpglilyallen.jpgnodoubt.jpgprototypes.jpgtahiti80.jpgteganetsara.jpgthegoteam.jpgthesubways.jpguhhuhher.jpg

 

Allo mars ? signatures en approche ! 4 mars, 2008

Posté par fdesbordes dans : vie quotidienne des romans , 3 commentaires

livre.jpg et bouleafacette.jpg

Amis bloggueurs du jour bonjour,

J’aime ce mois de Mars car non seulement c’est le mois de mon anniversaire (petit poisson nageant en eaux très troubles) mais en plus je vais signer plutôt deux fois qu’une !!

Une soirée sur Bordeaux d’abord, le 21mars, spécialement organisée à mon attention (mince alors, va vraiment falloir que je me laisse pousser les ongles) et où en plus je vais faire la programmation musicale (wouahhhh ! j’ai toujours rêvé d’être le DJ).

Donc avis, aux lecteurs/lectrices de ce blog, si vous voulez voir ma tête en vrai ce sera ce soir là, d’autant plus que je pourrais vous dédicacer en direct live un splendide exemplaire de mes bouquins emoticone.

Et tenez-vous bien, huit jours plus tard je me retrouve au festidays de mimizan pour faire la fête dédicacer les livres ! Week-end plage, superbe hôtel, tout frais payé, que demande le peuple ?

 

Je sens que mon Mojo va crever le plafond…

Ecrivain est un job difficile 15 février, 2008

Posté par fdesbordes dans : vie quotidienne des romans , 3 commentaires

amelienothomb.jpg

Miss Cultura a écrit un excellent article sur le « métier » d’écrivain (voir son article).

Et voilà ce que dit Amélie Nothomb sur l’écriture :

 » L’écriture fout la merde à tous les niveaux ; pensez aux arbres qu’il a fallu abattre pour le papier, aux emplacements qu’il a fallu trouver pour stocker les livres, au fric que leur impression a coûté, au fric que ça coûtera aux éventuels lecteurs, à l’ennui que ces malheureux éprouveront à les lire, à la mauvaise conscience des misérables qui les achèteront et n’auront pas le courage de les lire, à la tristesse des gentils imbéciles qui les liront sans les comprendre, enfin et surtout à la fatuité des conversations qui feront suite à leur lecture ou à leur non-lecture. Et j’en passe ! Alors n’allez pas me dire que l’écriture n’est pas nocive. « 

Amélie a raison et je dirai même que l’écriture est d’abord nocive pour celui qui écrit.

Je vais donc temporairement suspendre la catégorie « écrits » (là où je colle des extraits de mon prochain bouquin pour ceux qui ont pris le blog en cours de route) et me contenter de vous raconter les péripéties de ma petite vie bien tranquille.

 

 

 

 

 

Champagne !! 2 février, 2008

Posté par fdesbordes dans : vie quotidienne des romans , 2 commentaires

champagne.jpg
hier soir, coup de fil de mon éditeur qui donnait à peu près ceci :

 » editeur _ Allo ? comment vas-tu ?

moi _ très bien, je suis en vacances et en pleine partie de poker.

_ Ok. Je ne te dérange pas longtemps, mais tu ferais d’aller faire un tour sur le net. »
Sur ce, mon éditeur me donne deux adresses web. Je délaisse vite fait ma partie cinq minutes le temps de jeter un coup d’oeil car T. ne m’appelle jamais à 20H.

Et là, et bien, c’est simple, j’ai du m’asseoir. J’étais déjà contente que la dixème muse (un magazine pour filles) critique le bouquin ainsi qu’un autre site mais là, honnêtement, j’avais du mal à croire qu’on parlait de mes petits tripatouillages textuels…

Je suis revenue à ma partie et… on a débouché une bouteille de champagne !

Si vous voulez voir ça de plus près :

 

 

Les feux de l’amour ou massacre à la tronçonneuse ? 29 janvier, 2008

Posté par fdesbordes dans : vie quotidienne des romans , 4 commentaires

livre.jpg

Chers bloggueurs du jour, bonjour,

Vous serez sans doute ravi d’apprendre que l’histoire de mon prochain bouquin se dessine progressivement. Depuis hier j’ai même trouvé le titre du roman. Mais voilà y’a un os. Est-ce que ça doit être une belle histoire ? de celle qui fait battre votre coeur, avec un happy end en guise de fin ou bien au contraire une belle histoire à faire pleurer dans les chaumières ?

Ce matin j’ai réussi à choper monsieur Floquet entre les portes coulissantes du petit Shopi de quartier pour lui demander son avis. Mais bon, monsieur Floquet n’aime que les auteurs classiques du 19ème siècle et franchement, je me vois mal raconter une fresque sociale islandaise à la Zola…

En plus j’avais prévu de faire mourir Bidule, mais on m’a quasiment interdit de le faire, sous prétexte que ce personnage est attachant. Alors quoi ? Est-ce Bidule doit rencontrer une Islandaise et élever un cheptel de moutons à Reykjavik ? Ou bien Bidule va noyer son chagrin dans l’alcool de patate, tituber et finalement presque se noyer dans un geyser ? Vous voyez le dilemne ? Ah, j’hésite. Je ne sais pas quoi faire…

Alors, donnez-moi votre avis, dîtes-moi ce que vous aimez, lâchez-vous, surtout si vous avez lu les bouquins, et on ne sait jamais, ça pourrait peut-être m’aider…

 

Délicieuse proposition, hallucinante… 11 décembre, 2007

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,vie quotidienne des romans , 4 commentaires

lckamasutra.jpg
L’info du jour a failli me faire tomber à la renverse :

 » Big Boss _ Bon, on a recoupé les infos, on a de bonnes retombées, et on a a une proposition à te faire…

Moi _ Génial ! Mon premier chèque d’auteur avant Noël ?

Big Boss _ Non. J’ai dit une proposition.

Moi _ Ok. C’est quoi ?

Big Boss _ Les lecteurs apprécient tes passages sensuels. Tu peux en écrire d’autres ? On les réunirait dans un petit bouquin pour une nouvelle collection.

Moi _ Quoi ??? Tu veux que j’écrive des histoires olé olé ?? (j’ai failli m’étrangler avec mon café)
Big Boss_ Ca va… j’ai pas dit des trucs classés X non plus… Juste des nouvelles qui mettent l’eau à la bouche.

Moi _ Heu… Oui…Pourquoi pas…

Big Boss _ Ecoute, moi je te fais une proposition. De toute façon c’est pas pressé. Tu réfléchis, tu écris et tu vois, Ok ? »

J’ai regardé MSN comme si je venais de voir ET sur le trottoir, franchement perplexe…

 

 

Lundi matin – ça commence bien ! 26 novembre, 2007

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles,vie quotidienne des romans , 5 commentaires

Titre à prendre au pied de la lettre puisque j’ai appris d’excellentes nouvelles par ma boite mail adorée.

Je suis encore en pyjama (pilou pilou à carreaux écossais on ne se refait pas), je trénaille mes petons (bien au chaud dans mes pantoufles tigres – je vous plante le décor) jusqu’à mon ordinateur, pose ma tasse de café fumante et ouvre mes mails. Des pubs, des pubs, encore des pubs et là… Heureusement que j’étais assise, j’apprend que mon bouquin allait traverser l’atlantique !! S’en est suivi un : « p***** de nom dieu, bor****, j’y crois pas !!!! » et j’ai dansé des claquettes sur Amy McDonald pendant 5 minutes jusqu’à ce que je dérape sur mon parquet à cause de mes chaussons tigres.

Moi, un obscur auteur que quasiment personne ne connaît, on allait vendre mes bouquins sur le nouveau continent ??!! J’ai fini ma tasse de café et je suis allée promener le chien…

Mon humeur est à l’image des scissors sisters (qui tiennent leur nom d’une posture très appréciée des filles qui aiment les filles), très pop :

http://www.dailymotion.com/video/2eIm3INnVnhkEj91n
PS: non, chers bloggueurs je n’ai pas passé ce coup de fil, pas le feeling et puis j’étais trop occupée à confectionner des savonnettes et des yaourts (merci papa)

1234

Kikoo |
LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mon journal intime
| Ces gens sans importance
| parle avec elle